Asleen



 

Partagez | 
 

 Asleen

Aller en bas 
AuteurMessage
Asleen

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 02/08/2013

MessageSujet: Asleen   Ven 2 Aoû - 14:03

PRÉSENTATION
d'un Arpenteur


Asleen Danaan

Surnom/Titre : La Prophétesse aveugle
Age Physique : 21 ans
Race : Humaine


CE QUE VOS YEUX VOIENT

Jolie est un mot qui revient souvent pour décrire Asleen. Jolie, mais pas belle. Elle pourrait l'être sans doute, si son visage affichait une expression plus avenante, si elle daignait sourire, si, surtout, ses yeux ne donnaient pas l'impression de regarder à travers vous. Ces yeux, justement, d'une perturbante clarté, retiennent aussi d'utiliser le qualificatif "belle" à son égard. À les voir, ils paraissent indéniablement aveugles, pourtant rien dans l'attitude ou la démarche de la jeune femme ne semble indiquer ce handicap. Elle ne trébuche pas, n'hésite pas, ne heurte personne ; semble suivre un chemin tout tracé. Rien, si ce n'est cette façon qu'elle a de ne pas vous regarder, même quand elle s'adresse à vous.

Ses longs cheveux blonds, presque blancs, sont souvent cachés sous une capuche qui tente de dissimuler ses yeux trop clairs, ses lèvres trop sombres. En dehors de cela, elle serait plutôt quelconque. Elle porte des vêtements amples qui ne cherchent pas à mettre en valeur son corps mince, presque maigre, son ébauche de poitrine, ses hanches saillantes. Parfois lorsqu'on la regarde bouger, un malaise s'immisce sans que l'on parvienne à en comprendre l'origine. C'est que quelque chose cloche dans ses mouvements, sans que l'on parvienne vraiment à voir. Quelqu'un qui chercherait à résoudre ce mystère, et à condition d'être très observateur, remarquerait que, si certes les mouvements d'Asleen ne sont jamais hésitants, ils manquent parfois de fluidité, un peu trop brusques, comme si elle ne savait pas comment elle allait bouger une seconde plus tôt, où qu'elle changeait d'idée en cours de route.


SAVOIR ET POUVOIR – BLEU ROUGE

Les yeux du destin (Divination)
Chaque action entraîne une réaction, chaque acte a des conséquences. Les choix que nous faisons, à chaque instant, tracent la route de notre futur, des lignes qui nous conduisent vers notre destin. Ces lignes dessinent le monde que perçoit Asleen. Elle a la capacité de les voir et, en les suivant, de connaître l'avenir des êtres qu'elle rencontre. Bien entendu, arriver à en déduire l'avenir à long terme est presque impossible, puisque plus un événement est éloigné dans le temps, plus de lignes s'entremêlent pour y mener, ou pas. En revanche, le futur proche et les événements "inévitables ou presque" sont pour elle aussi clairs que le présent l'est pour les voyants.
La croisée des chemins (Chaos)
À quoi sert de voir si l'on ne peut agir ? Asleen n'est pas qu'une spectatrice impuissante, elle possède également le pouvoir d'infléchir le destin. En fermant des routes, en poussant quelqu'un a prendre un chemin plutôt qu'un autre, elle peut empêcher ou instiguer certains événements... Ou du moins essayer ! Bien entendu, plus ce qu'elle souhaite aurait de chance d'arriver naturellement, plus il lui sera facile d'y arriver. Il lui est d'ailleurs généralement bien plus facile d'empêcher des choses d'arriver que de les inciter, puisqu'il est plus facile de briser un ou deux ponts que de forcer quelqu'un à prendre celui qu'elle veut. De plus, à chaque fois qu'elle influence le destin, d'autres lignes se créent de façon imprévisible, ce qui l'entraîne parfois à tenter d'empêcher des événements qui n'étaient pas censés arriver initialement. D'autre part, il lui est absolument impossible d'influer sur le chemin d'un Arpenteur sans son consentement.


VOIR AUTREMENT

La maison brûle. Elle ne le voit pas, et pourtant elle regarde. Les flammes sont si fortes que même ses yeux aveugles en perçoivent la lumière, leur chaleur rougit ses joues. Elle contemple son œuvre, incrédule. L'incendie commence à s'étendre à la maison voisine, mais ça n'a pas d'importance, elle sait qu'il sera bientôt maîtrisé. Il ne fera qu'une seule victime. La maison brûle, et la Grande Prêtresse vit.

Lorsqu'un enfant naît, c'est généralement l'occasion de réjouissances. Pourtant, ce n'était pas le cas en ce jour. La femme était morte, l'enfant était aveugle... Le père ne s'en occuperait pas. La prêtresse de Nym, venue accoucher l'enfant, en avait le pressentiment. L'homme n'avait regardé sa fille qu'à peine un instant, et pas une once d'affection ne s'était allumée dans ses yeux emplis de chagrin et de colère. S'il ne la tuait pas lui-même, il se contenterait de la laisser mourir. La prêtresse en était convaincue, et prit donc les dispositions que lui autorisaient sa charge. L'homme ne fit pas un geste pour la retenir lorsqu'elle emporta l'enfant.

La fillette grandit, heureuse et entourée d'affections. Les enfants pris en charge par les religieuses n'étaient pas très nombreux, heureusement, mais le Temple servait également d'école, aussi ne manqua-t-elle jamais de la compagnie d'autres enfants. Les premières années, on s'étonna de remarquer que son handicap ne semblait pas la gêner, et puis on finit par comprendre. Elle était aveugle, certes, mais elle Voyait. Un Don des Dieux, sans l'ombre d'un doute. Merynn, la prêtresse qui l'avait amenée au Temple, veilla d'autant plus sur elle, et prit garde à ce qu'elle ne soit pas excessivement sollicitée. Elle devait pouvoir profiter de son enfance sans recevoir un fardeau trop lourd pour elle.

La fillette devint jeune femme, et son Don de plus en plus connu. On venait de tout le pays pour lui demander conseil, recevoir ses recommandations. Elle savait prévenir les accidents, guider les gens dans leurs choix, encourager les timides et décourager les trop audacieux. Son air détaché, loin du monde, ne faisait que contribuer à sa renommée, à sa réputation d'élue des Dieux. Il n'y avait qu'en présence de Merynn que son visage s'illuminait, qu'elle semblait redevenir une jeune fille normale et sans préoccupation.

Ce n'est que plusieurs années plus tard que les cauchemars commencèrent. Chaque nuit, Asleen voyait dans ses rêves la mort de celle qui était devenue presque une mère pour elle. Au matin, elle ne se souvenait jamais des détails de son rêve, seulement de la violence, des cris, des larmes et du sang. Merynn, qui était devenue, sans aucun doute en partie grâce à sa protégée, Grande Prêtresse du Temple, ne voyait pas ces rêves comme un avertissement et tenta d'apaiser la jeune femme. Jamais sa vision de l'avenir n'avait prit la forme de rêves, pourquoi cela serait-il le cas maintenant ? Sans doute ce n'était qu'un cauchemar comme un autre, et l'inquiétude qu'Asleen ressentait à son propos ne faisait que le nourrir, le faisant revenir nuit après nuit.

Mais la jeune femme n'était pas convaincue. Elle s'isola de plus en plus, passant de plus en plus de temps seule à tenter de déchiffrer le Destin de sa protectrice, les chemins conduisant à cette fin qu'elle voyait et redoutait jusqu'à l'obsession. Mais tant de lignes se mélangeaient, dès qu'elle tentait de s'éloigner dans le temps, se croisant, s'ajoutant, s'éloignant de façon de plus en plus inextricable, comment pouvait-elle les démêler ? Il lui fallut des mois mais finalement, elle y parvint. Enfin, elle Vit. Elle savait qui allait tuer la Grande Prêtresse, et pourquoi. Et à l'instant où elle le sut, elle sut également qu'il était trop tard. Tous les chemins possibles menaient à cette mort. Inéluctable.

Elle tenta malgré tout de prévenir Merynn, mais celle-ci ne l'écouta pas. Elle ne le lui avoua pas, mais elle la croyait devenue folle après tous ces mois. Et son air hagard et son comportement agité ne faisaient rien pour la convaincre du contraire. Pour son propre bien, la prêtresse fit enfermer la jeune femme dans sa chambre.

Impuissante. Elle savait ce qui allait arriver, mais ne pouvait rien faire pour l'empêcher. À moins que... C'est à ce moment que quelque chose se produisit en elle. Un déclic. Elle pouvait faire quelque chose. Pas directement, certes, mais si elle pouvait agir sur le destin plutôt que simplement le regarder... Elle perdit soudainement toute conscience de temps où d'espace. Elle n'était plus enfermée dans sa chambre, le temps s'était arrêté, plus rien n'existait que les Lignes qu'elle voyait, leur agencement, et ce qu'elle devait faire pour les modifier.

Une seconde ou plusieurs heures s'étaient écoulées lorsqu'elle reprit conscience. Son air hagard et son agitation avaient disparus, balayés par la certitude de ce qu'elle venait d'accomplir. Elle paraissait à nouveau calme, détachée, égale à elle-même. Lorsqu'une servante vint lui apporter son repas, Asleen annonça, d'un ton sans réplique « Un incendie, en ville ». La jeune fille, tellement surprise de retrouver la devineresse telle qu'elle l'avait toujours connue, ne songea même pas à s'interposer lorsque celle-ci sortit de la chambre pour se précipiter à l'extérieur.

La maison brûle. Celle où elle a vu le jour. L'homme à l'intérieur, son géniteur, ivre, y a accidentellement mis le feu. S'il ne l'avait pas fait, dans quelques mois, fou de jalousie et d'alcool, il aurait assassiné la Grande Prêtresse, parce qu'elle avait tout et que lui, après avoir laissé partir sa fille, était devenu un moins que rien. Asleen le sait, comme elle sait que dans ce feu ne brûle pas seulement un homme, mais aussi la vie qu'elle a toujours connu. Son destin vient de changer. Des chemins innombrables s'ouvrent à elle. Elle n'a qu'à choisir lesquels elle va parcourir.




AUTRE

J'ai eu un peu de mal à poser mes idées pour les pouvoirs, donc j'espère avoir tout de même réussi à en faire une explication claire. Et qu'ils ne sont pas trop puissants. En tout les cas, s'il y a quoi que ce soit à arranger/modifier, y a qu'à dire:D



Dernière édition par Asleen le Ven 2 Aoû - 14:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de l'Æther
Maître du Jeu
avatar

Messages : 171
Date d'inscription : 06/06/2011

MessageSujet: Re: Asleen   Ven 2 Aoû - 14:47

Validée


Je suis absolument sous le charme de cette aveugle devineresse. La description de sa démarche, la synergie de ses pouvoirs, l'équilibre du personnage sur ses différents aspects, tout cela fait d'elle un bon personnage. Le test RP est bien formulé, intriguant. On y comprend bien l'utilisation du Mana Rouge.
Tout simplement : Bienvenue Asleen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arpenteur.forumactif.com
 
Asleen
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'Origine :: La Fabrique d'Étincelles :: Arpenteurs délaissés-
Sauter vers: