Rivald Vespora



 

Partagez | 
 

 Rivald Vespora

Aller en bas 
AuteurMessage
Rivald

avatar

Messages : 1
Date d'inscription : 04/08/2013

MessageSujet: Rivald Vespora   Mer 7 Aoû - 21:20

PRÉSENTATION
d'un Arpenteur


Rivald Vespora

Surnom/Titre : « L‘ardent » ou encore plus familièrement « Pyro » 
Age Physique : 28 ans
Race : Humain


L‘INTRIGUANT

Une chose bien difficile que de ne pas remarquer le jeune homme. Non pas que ce dernier semble vraiment chercher à faire dans l'excentrisme, mais il possède certains traits pour le moins distinctifs. Généralement accompagné d'une sombre cape usée par les voyages, cette dernière laisse en évidence une coiffe bicolore en bataille, blanc du cote droit et noir de l'autre. C'est également le cas d'un déroutant et profond regard aux yeux vairons, l'un a l'iris rouge feu et l'autre d'un bleu marin. Ajoutez a cela un bras gauche nimbé d'un tatouage enflammé, se finissant en un gantelet en métal et vous comprendrez aisément qu'il détonne avec bons nombres des normes planaires du multi-univers.

Outre ces aspects particuliers du personnage, Rivald possède une taille dépassant légèrement la moyenne humaine ainsi qu'une carrure athlétique que les aventures ont bâti. Sa peau relativement matte est également gravée par de nombreuses cicatrices évocatrices d’expériences douloureuses, notamment une qui traverse verticalement son œil droit. Sans être un play boy, son faciès évoque des traits assez fins bien qu’assez strict qui, malgré ses marques, semble détenir un certain charme. Il privilégie volontiers les tenues sombres et flexibles qui tiennent bien au corps, comme c'est le cas du cuir qui le laisse libre de ses faits et gestes tout en lui offrant un minimum de protection.

Le gaillard détonne par son attitude sans gène ainsi que sa démarche dynamique et assurée. Une chose est certaine, il aime sa propre voix. Elle est aussi vive que son comportement semble l‘être : un vrai moulin à parole qui souvent ne mâche pas ses mots, sans compter qu‘il a la forte tendance à allier les gestes aux mots.  


ROUGE / BLEU  - PYROTECHNIE

Le Feu, essence de l’insaisissable.
Le feu est bien plus qu‘un simple élément pour Rivald, il est une partie intégrante de lui-même. Il est à savoir qu’il a découvert son lien avec le feu bien avant son éveil en tant qu‘Arpenteur. Certes, à l’époque, il était loin de briller dans ce domaine et se contentait d’une maitrise principalement utilitaire. Mais l’étincelle a fondamentalement altérer son lien avec le mana rouge et il ne se contente plus de jouer à combiner ses flammes. Devenu capable de puiser avec davantage d’intensité dans le mana rouge, il en est venu à évoquer de véritables murs et colonnes de flammes capables de réduire en cendre à peu près tout. Un lien désormais fort qui mêlé à sa créativité de chercheurs à permis de décupler son potentiel en perpétuel expérimentation. Dernièrement, il s’est engagé sur le chemin d’invocation d’élémentaires avec un résultat à demi teinte. S’il est parvenu à invoquer ces créatures sans trop de problèmes, elles ont la fâcheuse tendance à interpréter les volontés de Rivald à leur manière … C’est d’ailleurs la plus grande faiblesse de cet élément qui, si puissant et destructeur soit-il, se révèle également très versatile et fluctuant, ce qui rend son utilisation et son contrôle plus ardue.

Cherchant à pallier à cela, Rivald s’est lié depuis peu avec l’une de ses invocations. Un petit oiseau de feu qu‘il garde presque constamment avec lui et qu’il a baptisé Ignis. Plutôt inoffensif, son contact ne brule pas, il réchauffe tout au plus et à tendance a fuir à la première occasion. Il doit également consommer régulièrement du feu pour ne pas disparaitre. L’intérêt de sa présence pour Rivald est surtout d‘étudier les comportements des élémentaux et de travailler son contrôle sur eux. Il ne s’en est pas encore aperçu, mais il s’y est attaché.

La Pyrotechnie, l’art et la science du feu.
Avide de contrôle et de sa compréhension du feu, c’est au travers du mana bleu que Rivald à chercher à dompter ses flammes. Par le passé, il était parvenu à accroitre sensiblement la précision de ses flammes. En pleine utilisation, il parvenait à altérer leur trajectoire, à les diviser ou à les combiner. Mais son utilisation fut principalement utilitaire, en les retardant, les rendant plus durables ou en les emprisonnant au travers de sceaux offensifs ou défensifs. Si l’éveil à fortifier son lien avec le mana bleu, ce n’est pas pour autant qu’il en a amélioré cette précision passée. Cependant, il a davantage exploré de nouvelles voies plus spécifiques comme la dynamique ou  la nature intrinsèque des flammes. Il est ainsi parvenu à doubler ses évocations voire à puiser dans le mana bleu pour nourrir ses flammes dans les zones pauvres en mana rouge. Mais ce dont il est le plus fier récemment est d’être parvenu à littéralement transcender la composition de ses flammes. D’une part en les rendant solides ou intangibles, d’une autre part en les imprégnant d’autres sources de mana. Elles peuvent ainsi prendre soit un aspect bleuté, les rendant capable de geler tout ce qu‘elles touchent, soit prendre une couleur plus lumineuse aux vertus purificatrices ou bien plus sombres aux effets affaiblissants.

S'il est possible de cumuler plusieurs altérations cela ne rend que plus difficile et long de canaliser l'évocation désirée. Évidemment tous ces effets ne marchent que sur sa propre magie.


TEST RP

Ce fut au beau milieu d’un lumineux horizon sans fin, sur l’un des nombreux ilots flottants éloigné de la capitale, que pouvait s’entendre des bruits de lutte. Au loin, une créature cristalline à la silhouette féline s’opposait à un jeune homme à la sombre cape. En se jetant sur lui, la mâchoire acérée de la bête manqua de peu de saisir le gaillard. Une esquive qui lui permit de son coté d‘émettre de son poing enflammé un salve de feu. Mais la créature était vive et l’évita à son tour. Y voyant l’opportunité de bondir une nouvelle sur lui, elle ne vit cependant pas revenir la salve derrière elle qui à son impact ne put que la stopper dans son élan en lâchant un cri strident. Rivald, s’approchant du corps agonisant de la créature, mit un terme à sa vie en lui brisant le cou de son poing.

Un regard aux alentours redevenu calme comme figé en suspension, les seuls sons qui lui parvint était ceux de ses camarades à l‘arrière qui s‘attelaient à mettre en place toute l‘expérimentation. En tant convoyeur de l‘expédition, sa part du contrat était d’assurer la sécurité de la zone. Quelques pièges et sceaux placés ci et là, il venait avec ce dernier opposant d‘en finir de son coté avec les menaces environnantes - du moins pour le moment. Ils avaient eu de la chance de ne pas avoir été confronté à davantage d‘opposition, car le monde de Jasper n‘était pas un endroit où il ne faisait guère bon vivre au delà de la sécurité des murs des villes. Les places au sein des cités étaient chères où chacun se devait de mériter sa place. Rivald la trouva en poursuivant très tôt le travail de son père, disparu quelque part dans un des milliers d‘ilots qui composaient Jasper. Il assura ainsi sa place et par la même celle de sa mère et de sa sœur au sein d’Etheria, aussi modeste était elle.

Revenant sur ses pas, il rejoignit le groupuscule qui avait déjà bien entamé l‘installation. Appuyé sur l‘une des roches du coin, il contempla une derrière fois l’horizon, puis sortit un cristal qu‘il porta à ses lèvres afin de le mâchouiller. La mission consistait à obtenir un cœur de cristal conséquent en terrassant une créature relativement importante. Et à cela, quoi de mieux que d’en créer un, au lieu de s’évertuer à en trouver un qui convienne ? La principale contrainte restait de le faire en dehors de la cité pour une raison évidente de sécurité commune.  

_« Hey Rivald, t’as fini, non ? Et si tu nous aidais au lieu de rester sur ton rocher à ne rien faire ?! »  s‘adressa à lui une voix familière.

C’était Bohort, un vieil ami de son défunt père, un homme qui a pas mal roulé sa bosse, à la fois robuste, expérimenté et toujours de bons conseils.

_« Par ce qu’en plus de m’amener ici, faut que je fasse ton travail ?! Chacun son boulot, mon vieux. Toi le tien et moi le mien. »
_ « Certes, mon petit gars, mais plus vite on aura fini ici, plus tôt tu pourras retourner à ton passe temps favoris … »

Rivald eut alors comme unique réponse, un sourire quelque peu sarcastique aux lèvres. Ce vieux grincheux le connaissait comme son propre fils. Il savait comment lui parler et avait comme a son habitude très souvent raison. De plus, Rivald n’était pas le seul à assurer la sécurité ici, deux autres compagnons éclaireurs observaient eux aussi les environs, un couple en vérité : Alya et Albior. Tous deux étaient bien plus expérimenté et talentueux que lui. Le groupe comprenait trois autres constructeurs en plus de Bohort, ainsi que d’un membre imminent de la guilde, un mage de la guilde qui supervisait l’expédition. Il passait son temps plongé dans ses plans ainsi que sur sa machine à Etherium. Rivald, après avoir jouer un bref instant avec quelques flammèches dans ses mains, rejoignit finalement Bohort et sous les directions du mage finirent de mettre en place tous les dispositifs nécessaire à la conception du golem de cristal.

Depuis un moment, Rivald sentit comme une désagréable impression. Le genre à savoir que quelque chose ne va pas, sans parvenir à trouver en quoi. Ils étaient quelques uns à l‘avoir senti, c’était surtout le mage qui s’en affichait une certaine anxiété, sans savoir lui non plus, en quoi. Rivald retourna alors à sa ronde, mais sans rien avoir à signaler de particulier, si ce n’était cette ambiance lourde et persistante. Le plus sage était de vite en finir et de partir rapidement d’ici. Un point que tout le monde semblait partager.

L’expérience commença alors, laissant la machine vrombir et générer au milieu du cercle une lueur qui généra des formes cristallines grandissantes. Tout se passait pour le mieux, jusqu‘à ce que quelque chose frappa de plein fouet la machine qui la fit s‘affoler en amplifiant le signal. Ce fut à ce moment que tout dégénéra. La cristallisation s’accéléra pour atteindre des proportions non prévues. Parvenant néanmoins à stopper le flux en détruisant la machine devenue folle, l’amas fut tellement dense et pure qu’il attira à lui les cristaux des environs et ce n‘était pas ce qu‘il manquait dans les environs. Le cercle de constriction tracé par le mage destiné immobiliser la créature devint rapidement obsolète et ce fut en tant que spectateurs qu’ ils virent ce monstre de plusieurs mètres s’animer et traverser le cercle comme si elle n’existait même pas. Les quelques barrières de protection tout autour ne tinrent guère davantage, le laissant rapidement libre de tout mouvement.

La sécurité clairement compromise,  le mage ordonna aux trois combattants de le ralentir afin qu’il puisse accomplir un nouveau cercle de constriction. A ce niveau là, chercher à le détruire n’était pas de trop pour le ralentir. Rivald sachant ses flammes trop faibles pour le vaincre un adversaire si imposant, cibla davantage les genoux et les coudes du golem. Mais les cristaux se fusionnant perpétuellement à lui rendait la tache ardue, le régénérant et nécessitant d’esquiver leur trajectoire sous peine d’être emporter. Alya, tombée a terre, fut saisit par le géant. Ils ne purent qu’être impuissant en la voyant se cristalliser par son souffle et se faire engloutir peu de temps après. Parvenant finalement à le faire vaciller l’espace d’un instant, l’autre compagnon empli de rage, Albior lui assena un terrible coup qui imposa au géant à poser un genou à terre. Mais il ne vit pas venir le coup du géant qui le renversa de son bras libre. Ce fut encore inconscient qu’il finit écraser sous son pied.

Le monstre hurla à nouveau, un cri qui éveilla au plus profond de Rivald le doute ainsi que la peur. Mais une voix non loin prononçant son propre nom le fit revenir à lui-même. C‘était celle de Bohort qui courrait dans sa direction.

_ « Bohort, dégages de là ! Tu es à sa portée ! » A peine eut il prononcé ces mots qu‘il le vit se faire saisir.
« Rivald ! Protèges le reste du gr…. »

La scène fut terrible et malgré ses tentatives, il ne put qu’assister à sa cristallisation ainsi qu‘a son engloutissement. Il hurla fort le nom de son ami ne parvenant à y croire.

« Bohort ! Non ! Borhort … Espèce de vieil imbécile ! Pourquoi as-tu voulu jouer les héros ?! Pourquoi ?! »

Un sentiment terrible l’envahit alors, celui de la peine mêlé à la colère qui finalement s’écoula au travers de ses joues. Se frottant rapidement les yeux, dicté par l’émotion et la vengeance, il fonça vers le géant, mais il fut bien trop emporté pour ne voir le coup qui le propulsa en arrière. Le monde valsa alors tout autour de lui tout en le heurtant à de multiples reprises jusqu’à finalement l’immobiliser. La douleur était là, partout autour de lui, aussi bien extérieurement qu’intérieurement. Mais encore conscient, il se releva péniblement en se tenant le bras gauche sanguinolent. Ignoré par le monstre et impuissant, il n’en resta que davantage immobile et spectateur du carnage face à lui. Le monstre dévora un autre homme avant de frapper la barrière du mage qui s’affaiblissait de secondes en secondes.

Nerveusement, il se prit à sourire. Il ne lui restait plus qu’une seule chose a faire, tout donner. Il repartit alors à l’assaut avec tant de bien que de mal, profitant de l’attention totale du golem sur le mage pour concentrer ses attaques derrière ses rotules à l'aide de son unique bras valide. Ce fut alors qu’il le vit réagir sensiblement à sa tentative et tomber à genoux. Une réussite, mais Rivald était désormais à bout et c’était tout juste s’il parvenait à tenir debout. L’attention du monstre sur lui, son simple souffle le faisait chanceler. Sans lutter il se laissa saisir faisant alors face à face avec ce monstre. Parcourut d‘une sensation étrange à son contact, de son bras droit libre et tendu, il tira une ultime salve de feu en plein visage. Un fond de résidu de ce qui lui restait, sans effet aucun, si ce n’était d’avoir surpris un tant soit peu le monstre. Réduit à l’évidence, il se laissa à la fatalité.

« Alors c’est comme cela que ça se finit ? » Se dit il a lui-même. Il regarda une dernière fois le monstre « T'as vraiment pas une gueule de porte bonheur … » il lui cracha alors un glaviot de sang. « Tiens, c’est tout ce qu’il me reste … J’espère au moins que ce mage de pacotille aura su profiter de ce temps … »

Le golem prit alors une inspiration pour commencer a souffler, laissant Rivald sentir peu à peu son corps se cristalliser. Sa vie défila alors sous les yeux et les dernières images se tournèrent vers sa sœur ainsi que sa mère qui étaient en Etheria, ignorante de ce qu’il était en train de se passer. Qu’allaient elles devenir ? Trouveront-elles un moyen de rester dans la cité ou seront-elles expulsées et condamnées à mourir dans l’extérieur ? Personne pour venger Bohort ainsi que sa propre mort ? L’injustice, le dégout, l’insatisfaction, quoi que fut cette chose, elle émergea au plus profond dans son cœur, l’emplissant d’un désir ardent de survie et de vengeance. Des flammes naquirent rapidement, nimbant le corps de Rivald, qui fit fondre les cristaux qui l’entouraient alors. Continuant à croitre, elles s’étendirent en des flammes si ardente que la main du monstre commença peu à peu à fondre. Le laissant retomber au sol. Rivald ne tenait alors debout que par la seule énergie de ses flammes. D’où provenait ce regain si intense qui l’entourait ? Il ne le savait pas et, sur le moment, il s‘en fichait pas mal. Il ne voyait là que l’occasion de faire ce qu’il n’avait pu faire jusqu’à maintenant : le terrasser.  

A peine la main du géant détruite, que cette dernière commençait déjà à se reformer. Mais le golem ne perdit pas ce temps, et tenta d’écraser Rivald de son autre bras. Guère enclin à le laisser faire, il envoya une puissante boule de feu qui rompit littéralement le genou du monstre. Privé du soutien de sa jambe, il ne put que s’effondrer lourdement sur le coté au sol.  

« Parfait ! Retenez le encore un peu, j’ai presque fini … » Eut besoin d’ajouter le mage
_ « Mais qu’est-ce qu’il croit que je tente de faire depuis tout a l‘heure, hein ?! » marmonnait pour sa part Rivald.

Il s’approcha alors davantage du golem déjà près de lui, qui leva le bras pour tenter de l’écraser à nouveau. Mais une nouvelle salve lui rompit le coude, laissant son avant bras tomber au sol.

« Ca … c’est pour Alya … » Puis il lui sectionna le coude l’autre bras. « et ça … c’est pour Albior ! ». Le monstre hurlant sa frustration, tentant de mordre Rivald, mais bras tendu, il lui envoya une nouvelle salve en plein visage. « Et ça c’est pour toi Bohort … »

Soudainement, un cercle apparut tout autour du monstre ce qui fit reculer Rivald. Il le vit alors se figer totalement, stoppant par la même sa régénération. Toute cette tension retombée, l’aura enflammée, qui entourait le jeune homme depuis lors, se dissipa peu à peu pour laisser sa silhouette habituelle à nouveau visible. Mais était ce vraiment fini ?

« Quel magnifique spécimen ! Son cœur sera magnifique et ce, bien plus, que dans mes espérances. »
_ « Attendez … Qu … Quoi ?! C’est tout ce que vous trouvez a dire ?! Et tous ces morts ?! »
« C’est fort très regrettable, j’en conviens, mais c’est pour le bien commun. En tout cas vous avez été pour le moins impressionnant tout a l’heure … Pourriez vous extraire le cœur de la créature, je vous pris ? »

Rivald n’en croyait ni ses yeux ni ses oreilles, tous ces sacrifices pour des mages égoistes totalement obnubilés par leur science. Un dégout qui le mit une nouvelle fois à cracher le peu qui lui restait de salive.

« Faites votre sale besogne tout seul et allez vous f… vous fair… »

La tension retombée et l’énervement de trop le fit chanceler et finalement sombrer dans l’inconscience. Il était désormais devenu un Arpenteur et pour cela bien des choses allait changer pour lui …


 
PLAN ORIGINAIRE

JASPER

 
Habitants : Principalement Humains, Nains et Vedalkens, mais on y trouve aussi Ondins, Minotaures, Viashinos et Vampires.
Flore : Il n’y a pas de végétation à proprement parler sur Jasper, le paysage est recouvert de roches et de cristaux aux milles et unes formes et couleurs. Il n’en reste pas moins magnifique à la lumière du jour.
Faune : Elle est aussi variées qu’étrange. Elle est composée de créatures organiques mais surtout minérales ou élémentaires.
Climat : Il fait quasiment toujours jour sur ce plan (sur douze mois comptez 9 mois), il y a bien une période de nuit mais elle est très longue (3 mois). Autrement, le climat est sec et s’il ne tombe pas des flocons de cristaux, ce sont des averses de pierres et de cristaux apportés par de sombres et denses nuages pendant lesquelles il est préférable de se mettre à l’abri.
Géographie : La composition de Jesper est très étrange. Il n’a en effet pas de « terre », il est composé de multitudes de blocs flottant au milieu d’un espace sans fond connu. Plus un bloc est gros, plus sa gravité est forte, au-delà, on flotte aux grés des courants sans vraiment monter ni descendre, faisant de la gravité une notion très relative. D’autant plus que certains continents sont convexes, impliquant que l’on peut distinguer l’autre bout rien qu’en levant la tête. Le ciel est lumineux le jour mais sans soleil visible cependant. Il n’y a pas non plus de carte tant le monde est sans dessus dessous et en perpétuel mouvement. On s‘y repère à l‘aide de balises et l‘on passe d‘un continent à un autre par nefs volantes ou par téléportation pour les plus fortunés.
Vie : La civilisation présente y est très technologique alimentée principalement par une énergie obtenue via le raffinement de cristaux : L’étherium, la clé de voute de leur science. La plus grande citée est « Etheria » batie sur le plus gros continent connu de Jasper. Son activité y est permanente et dynamique. Elle est dirigée par un conglomérat de guildes toutes aussi avares et excentriques les unes que les autres. En dehors des cités, la nature est hautement hostile et brutale.  


LA GUILDE D’AZMETH

C’est de cette guilde d’où Rivald est originaire en tant qu‘éclaireur mais aussi chercheur à ses heures perdues. Connu aussi sous le nom de « Guilde des savants fous », c’est pour ainsi dire une des guildes fondatrices d‘Etheria, on lui doit la grande majorité des artefacts, de la technologie actuelle de ce monde. On oublie souvent qu’elle a aussi causée au passage tout autant de drames que de bienfaits. Elle est dirigée par Ekmeth Azmeth, un Veldaken à l‘âge millénaire. Ce dernier semble très peu a l’écoute de ses membres. Même Rivald n’a eu l’honneur de lui parler qu’une unique fois au travers d’un hologramme. Il avait reçu ce jour là le titre de « Don » suite à la nouvelle de son éveil aux capacités d’Arpenteurs. Ce titre - plus ou moins officiel en réalité - est pourtant le plus prestigieux qu’il pouvait espérer atteindre au sein de la guilde. Sa mission est, bien évidemment, d’explorer et de rapporter toutes informations ou éléments susceptibles de convoiter la curiosité de la guilde.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Rivald Vespora
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'Origine :: La Fabrique d'Étincelles :: Arpenteurs délaissés-
Sauter vers: