Amargein [FINI]



 

Partagez | 
 

 Amargein [FINI]

Aller en bas 
AuteurMessage
Amargein

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 09/08/2013

MessageSujet: Amargein [FINI]   Sam 10 Aoû - 19:19

PRÉSENTATION
d'un Arpenteur


Amargein dit « chant d'oiseau »

Surnom/Titre : Le charmeur du ciel
Age Physique : 24 ans
Race : Avemain


Le frêle et magnifique oisillon

Amargein est un avemain. Cela implique un plumage et une ressemblance très proche des illustres rois du ciel, les aigles. Les avemains sont grands et possèdent pour la plupart la carrure d'un colosse. Amargein, jeune aigle de 24 ans, ne détient en aucune façon une stature aussi imposante. Ne faisant qu'un petit un mètre soixante-quatre, notre avemain a rapidement rejoint les troupes de l'arrière de sa tribu. Cela n'est pas vraiment déshonorant. Il ne possède seulement pas l'armure de terre, celle en argent que ses amis géants disposent. Amargein montre avec fierté son armure du ciel, de couleur bronze comme les feuilles d'automne tombant. Quand l'avemain la met, tout s'accorde au point que l'être-aigle est magnifique.

Ses membres frêles lui permettent de mettre en valeur ses habits, dont son armure. Celle-ci est tout à fait en accord avec ses yeux. Comme toute personne de son espèce, Amargein détient les yeux de leurs étincelants ancêtres et donc un regard perçant qui voit tout. Ils sont de couleur mordoré, exactement semblable à la couleur de la cuirasse. Les plumes de sa tête sont d'un blanc pur, mis en valeur par les rayons du soleil, leur donnant un reflet or et brun. Le reste de son corps en possèdent des  bruns tachetés de plumes châtain-dorés. Le tout le rendant assez doux et royal.

Son défaut pourrait-on penser est sa fine carrure. Pourtant, Amargein le transforme en avantage pour une allure poétique et enchanteresse. En effet, il se tient constamment droit et montre ses serres, toujours nues, d'une façon élégante à ses moindre pas. Il en tire une certaine souplesse qu'il maîtrise comme une danse au combat, rapprochée ou éloignée. Ses pattes, mains comme pieds, ont néanmoins une apparence usée à force de pirouettes incessantes.

S'il ne porte pas sa fidèle armure du ciel, Amargein porte un long manteau brun ouvert montrant ainsi son torse nu. Il porte un pantalon de la même couleur en lin, léger pour voyager. Ses vêtements sont nettement plus pratique en déplacement rapide, car les ailes de l'avemain n'ont pas de contrainte et sont libre de tout mouvement. Leur envergure est immense et elles possèdent des plumes semblables aux restent du corps. Déployées, elles feraient exactement six mètres chacune. (j'ai calculé) Voyageant souvent près des nuages, il porte aussi une paire de lunettes d'aviateur et des gants en cuir laissant passer ses griffes.


Charmer par le ciel - Blanc

Absorption/Renvoi

Don offensif/défensif ou passif  : au corps à corps principalement.

Le corps d'Amargein est comme une batterie en fait. Il absorbe les rayons du soleil et des étoiles et les transforme en une énergie dans son corps. Ainsi, il peut l'utiliser pour renforcer sa force et ses compétences physiques.

Étant donné que notre avemain a, de nature, un corps fin et délicat, il ne détient pas une très grande force. Le mana blanc qu'il peut contrôler, l'aide à augmenter sa puissance de quatre. Il peut parer des coups facilement et en donner, ce qui renverra au sol facilement ses ennemis. Cela se montre à l’œil nu par une lueur doré sur ses mains, doigts, coudes, genoux, pieds, tête et hanches. C'est un don très pratique qui nécessite juste un peu de contrôle de soi. En effet, ce pouvoir peut être très pratique et puissant (étant donné qu'il pourrait soulever quelqu'un faisant trente cm de plus que lui ou barrer facilement ses attaques), mais possède quelques défauts qui le rendent minutieux. Par exemple, vos coups ont toujours une répercussion sur vous-même comme un mal au poignet après avoir donné une bonne gauche, alors imaginez Amargein utilisant sa force en la multipliant par quatre ? Ça doit faire mal...

S'il combat dans le noir, il fera comme une batterie. L'énergie accumulée dans son corps disparaîtra petit à petit jusqu'à être épuisée totalement s'il n'est pas ressourcé. Il doit alors être exigeant dans ce qu'il fait. Il perd plus d'énergie en donnant des coups qu'en barrant. Alors, il préfère utiliser ce genre de méthodes en défensif.

Mais Amargein utilise ce don sous d'autres formes et il ne manque pas d'imagination. Il peut par exemple utiliser cette énergie en soulevant une charge bien plus grosse et lourde que lui et la transporter. Il a la possibilité de la lancer contre un mur pour le détruire ou faire fuir l'adversaire. Il est capable aussi de rebondir sur ses pattes avec un peu d'élan en courant. Mais cela aura des répercutions comme un peu plus haut. Il a le moyen d'utiliser son énergie comme bouclier contre le coup en barrant. Il y a beaucoup de choix.

Le goût du métal

Don offensif/défensif ou passif : de loin ou de près.

On devrait appeler Amargein Iron-Birdman. C'est un nom qui correspondrait très bien à son état. L'homme-aigle peut recouvrir n'importe quel partie de son corps de métal. C'est un atout précieux pour se défendre. Il est semblable à un bon rempart contre les blessures. Sa meilleure défense n'est rien d'autre que ses ailes. Celles-ci servent de bouclier et le protège en dernier recourt. Elles sont tellement grandes qu'elles recouvrent tout son corps. Les ailes servent aussi d'arme. En effet, Amargein peut envoyer des plumes transformer en métal sur son adversaire. Cela demande de la concentration, de bien viser s'il tire de très loin. Les plumes qu'il peut envoyer ont un stock limité. Il faudra attendre une journée pour en ré-avoir la moitié utiliser. D'autres moyens peuvent être évoqué comme ses griffes qui peuvent servir d'arme solide et tranchante. Elles peuvent aider à ouvrir des portes ou à casser discrètement du verre. Si son corps est totalement recouvert, il est plus facile de se cacher dans l'obscurité, car le métal qu'il utilise est le métal argent qui se reflète aux rayons du soleil et des étoiles. Ce métal provient du mana blanc. L'homme-aigle peut aussi diriger les éclairs et l'électricité, dans le sol ou dans l'eau, mais à sa portée, il ne doit pas bouger.

Son atout le plus utile en attaque n'est d'autre que son chant. Amargein met du métal sur les parois de sa gorge pour amplifier la sonorité et pour déstabiliser l'adversaire avec des sons étrangement aigus. Ils n'ont aucun attribut magique mis à part leur fonction de garder des souvenirs atroces ou incroyables de sa tribu. Ils conservent une mélancolie qui, quand les autres écoutent, fait juste remonter le trouble et de l'angoisse. Une méthode pratique en dernier recourt. Il peut grâce à un chant long et complexe faire appel à son armure pour le revêtir complètement.

L'un des défauts que l'on peut constater à ce mana blanc est le fait que l'homme-aigle ne peut pas voler quand il utilise ses ailes en tant que bouclier. L'autre inconvénient que l'on remarque n'est rien d'autre que le métal est lent à se générer. L'homme-aigle doit alors "s'échauffer" pour le faire apparaître plus rapidement.  Sous une forte pression, le métal qui recouvre les parties de son corps, peut se volatiliser.



TEST RP

Le chaos. La guerre. Le sang. La mort. Tout y était. Impossible de comprendre ce qui se passait. Tout ce que l'on voyait, c'était le noir, la rage. Un coup donnait. On le rendait. Un autre et le sang giclait. L'un tombait, l'autre survivait. Mais pour combien de temps ? Il pourrait mourir dans seulement quelques minutes et être dévoré. Qu'une seule chose à faire alors. Survivre. Le miraculé devait persister. Tuer de nouveau. Pour sa vie. De plus, c'était un avemain. Ceux-ci ne mourraient jamais en abandonnant. Il devait défendre la vie de leurs tribus. Un homme-aigle se redressa. Sa grandeur était majestueuse. Il se remit en position de combat. Et attaqua de nouveau.

Si l'une des créatures dévoreuses de chair fraîche mourrait, elle était remplacée immédiatement par une autre. Leurs aspects étaient tous différents des uns des autres. Répugnant et gluant. Les guerriers avemains de terre étaient condamnés. Ils allaient tous mourir s'ils ne faisaient rien. Ils n'étaient pas remplacés, eux.

Certains commençaient à s'inquiéter. S'ils n'arrivaient pas à repousser cette attaque, ils ne passeraient pas la nuit. D'autres se regardaient, pensant à leur famille, restait en haut, qui priait pour eux. Allaient-ils les revoir ? Beaucoup y avaient laissé la vie. Les plus rares espéraient que les tribus, voyant que la situation dégénérait, enverraient les troupes du ciel pour leur prêter mains fortes.

Leur appel fut entendu.

Un chant, résonant à des kilomètres, tua la peur dans les âmes des hommes-aigles et leur donna le courage et la force pour tuer et avancer. Il était mélancolique, vénérable et puissant. Ce chant venait du cœur. Il représentait le bon augure. La chance fut inversée. Grâce à ce cri. Ce cri venant d'un avemain qui deviendrait le charmeur du ciel.

Amargein voyait la scène dans haut. Il n'avait pas bougé depuis le début. Ni détourné la tête. Il affronta le plus horrible, sentant son coeur s'alourdir. Il vit ses amis, les membres des tribus se faire tuer un à un. L'un décapité. L'autre démantelé. Plusieurs embrochés. Une personne fut dévorée. Trop sanglant et trop peu gagnant. Il fallait agir. Les maîtres de tribus ne voulaient pas. Les guerriers du ciel ne devaient surtout pas aider les guerriers de la terre pour l'instant. Pourtant, plus le temps passait, plus de morts à leurs effectifs furent annoncés. Après avoir attendu trop longtemps, l'homme-aigle, sans doute petit, se dressa, gonfla son torse et s'exécuta. Son chant fut entendu par tous. Un appel. Un souvenir. Un écho. Un mouvement.

Le vent tourna.

Bientôt, les guerriers de terre réussirent à repousser l'ennemi jusqu'au lac. C'était déjà impressionnant. Pourtant, ils n'arrivaient pas à les mettre dans l'eau. Avaient-ils peur des créatures maritimes y vivant ? En tout cas, les monstres ne voulaient plus bouger.

Certaines, énormes, commencèrent à s'énerver et à foncer sur les avemains guerriers qui essayaient de les tuer. Ils voulaient retourner sur la plaine désertique où des centaines ou milliers de cadavres appétissants pouvaient être dévorés. Les avelains devaient être à nouveau aidés. Les guerriers du ciel s'élancèrent.



Il ne restait plus aucun monstre. Tous avaient été tués. Le lac fumait encore. Les avemains restant se regardèrent d'un air interrogateur. Il n'y avait qu'eux. Pourquoi le ciel s'était éclairci ? Que s'était-il passé ? La fumée du lac s'évapora. On aperçut un avemain qui revenait, les pieds dans l'eau. C'était Amargein. Mais bizarrement, il était recouvert de métal.



Ça se passa tellement vite. Amargein n'avait même pas eu le temps d'évaluer la situation. Se trouvant dans la deuxième rangée où se trouvait les adjudants, il regarda les immenses de bêtes d'un air froid et fier. Ils allaient mourir. Ils allaient être réduis en cendres. L'homme-aigle serait sans pitié. Il bomba à nouveau le torse et chanta. A l'entendre, tous ses compatriotes lâchèrent leur charge. Des pierres, de la terre tombèrent sur la tête des créatures de l'enfer. Certaines furent tuées, d'autres qui étaient plus grandes, hurlèrent de rage. Certaines pierres écrasèrent leurs amis d'en bas. C'était un pur massacre. Les guerriers du ciel firent une boucle vers le haut puis fendirent droit vers le sol. Les soldats sortirent leurs arcs et visèrent les bêtes.

Une encoche.

Des créatures tombèrent.

Deux encoches.

Les monstres reculèrent.

Trois encoches.

Les bêtes avaient fui.

Quatre encoches.

Les avemains étaient seuls sur la rive.


Ils les avaient fait fuir. Mais pour combien de temps ? Ils ne savaient pas. Ils allaient revenir. Encore plus fort, plus grands, plus monstrueux. Ils n'auraient pas la force de les affronter. Il fallait agir maintenant. Amargein courut vers le lac. D'un air déterminé, abandonnant tous ses compatriotes, il fonça droit vers les créatures.



Le ciel.

Amargein avait l'habitude de voler en sa présence. Il partait souvent, solitaire, en quête des rêves de la voûte céleste. Au fur et à mesure du temps, il se pourrait qu'il est trouvé amitié envers les cieux. Mais il ne le savait pas. Il avait juste été charmé par le ciel. Celui-ci n'était peut être pas charmé par l'homme-oiseau. Et pourtant...



Quand Amargein commença à courir droit sur les créatures se trouvant dans l'eau, le ciel commença à noircir. Un orage était en route. L'homme-aigle prit son arc et une flèche. Il se mit à voler près du sol, pour être plus rapide. Il tira. Encore et encore. Mais il y avait trop de créatures. Seul il ne pouvait rien faire. Bien vite, il se fit charger par trois immenses et répugnants monstres. Il fut un vol plané et retomba dans l'eau. Il regarda le ciel et plongea dans ses pensées. Il ferma les yeux tandis que ses ennemis s'avançaient en courant vers lui. Et d'un coup il ressentit en lui quelque chose d'incroyablement fort.

L'étincelle.

Son cœur se mit à brûler. Ses muscles se firent plus souples, moins rouillés. Il sentit une énergie puissante couler en lui.

La créature qui ouvrait la marche arriva vers lui. Pour le tuer. Pourtant, elle fut stoppée. Arrêtée net. L'homme-aigle se tenait debout. Sa patte devant lui. Ses serres agrippées aux cornes de la bête. Il l'avait arrêter. La créature, avant de comprendre, fut envoyée cent mètres plus loin par un simple coup de poing. Il fit de même pour les deux autres ennemis. Puis sentit un froid douceâtre picoter ses pattes. Petit à petit du métal recouvrit son corps.

Il savait comment il allait en finir pour cette fois.

Entièrement recouvert, il sentit le ciel orageux. Il leva la tête. Un éclair tomba sur lui. Mais alla direct au sol. Dans l'eau. Toutes les créatures s'y trouvant furent électrocutées. Le lac fumait. Ça en était fini. Amargein avait charmé le ciel. Il était le charmeur du ciel.


Il retrouva ses amis restant. Tous le félicitèrent, mais le regardèrent étrangement. Il était toujours recouvert de métal. Il se regarda entièrement. C'était étrange.

- Que t'était-il arrivé Amargein ?

Amargein répondit d'une voix étrangement résonnante, mais riante :

- Je ne sais pas du tout, ami. Le ciel m'a aidé avec ça.
- C'est le ciel qui t'as aidé ? Mais qu'est-ce ce métal qui te recouvre ?
- Je ne sais pas.

L'homme-aigle vit le métal disparaître. Il trouvait ça fascinant.

- Je vais partir. J'ai besoin de remercier le ciel.
- Mais pourquoi ?
- C'est lui qui m'a donné la force de vaincre. Je dois le remercier.
- Adieu alors.

Amargein s'envola alors, laissant derrière lui la survie, la guerre et le sang. Il partait dans ses rêves. Il avait charmé le ciel. Et il partageait quelque chose avec lui. Il était le charmeur du ciel.


Aquilem, lieu natal d'Amargein/ Infos d'Amargein


Lieu: Aquilem
Mana primaire : Bleu/Blanc
Manas secondaires : Rouge/Noir
Mana faible : Vert
Races présentes : Avemains; Nezumi et gobelins.
Climat: Doux en hauteur sur les îles, chaud au sol. Froid en haut de la montagne.
Topographie: Aquilem possède au moins une centaine d'immenses îles flottantes à 200 mètres du sol. Les avemains vivent là pour échapper aux créatures se trouvant sous leurs pattes. Là-bas, le sol est stérile, la terre rouge. Que de cailloux. Endroit invivable à long terme. Une montagne se dresse fièrement face aux îles flottantes, s'élevant un peu plus haute qu'elles. Un immense lac d'eau se trouve à gauche de la montagne (vu des îles). Il est immense et imbuvable.
Faune: De nombreux animaux vivent sur les îles avec les Avemains de tout genre. Ils sont inoffensifs et servent de garde manger aux hommes-aigles. De nombreuses créatures hostiles en tout genre vivent au sol, dans le lac ou la montagne. Certaines sont puissantes, d'autres sont rapides. Ils ont l'aspect de monstres horribles sortant des profondeurs de la terre. Les gobelins et nezumis vivent dans les montagnes et n'apprécient guère les avemains, ce qui est réciproque.
Flore: Un minimum sur les îles, ce qui aide les hommes-aigles à vivre décemment. Ils possèdent une culture d'arbres pour ne pas en manquer. Ils en ont garder des immenses sur certaines îles. Totalement stérile en bas. Aucune pousse ne peut sortir.

_____________________________________________________________________________________

Depuis tout jeune, Amargein a dû vivre en hauteur pour survivre au monde du bas. Partant souvent en vadrouille seul, il a pris l'habitude à voler côte à côte avec le ciel.

Amargein est un ménestrel réputé à ses heures perdues dans sa tribu. Jouant divers instruments comme la luth ou la flûte, il utilisait déjà auparavant son chant d'aigle au loisir ou au combat. Glorieux et poétique, ce chant remémore de nombreux souvenirs pour sa tribu. C'est pour ça qu'il ne chante plus en présence des autres, pensant que c'est un secret de famille. Il reste aussi très réservé en présence d'une autre espèce, ayant la fierté de sa tribu en son cœur, mais il le sera beaucoup moins s'il connaît la personne.

Ce que l'on doit retenir de lui : Avemain qui est très rêveur qui aime jouer avec la poésie, la musique et le dessin. Son monde est un paradis secret qu'il garde avec jalousie. Il a peur de s'ouvrir totalement et se cache souvent derrière son côté social et loquace. Il est aussi rempli de fierté, alors attention à ce que vous dites. Il n'est plus rêveur quand il s'agit d'être sérieux. Il peut même être froid, hautain et aigri. Donc attention... Il a néanmoins une grande maîtrise de soi.


_________________


♠️Parler:#FF7B1A♠️Penser:#FFBE40♠️




Dernière édition par Amargein le Ven 23 Aoû - 15:17, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Observateur de l'Æther
Maître du Jeu
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 24/07/2013
Localisation : Dans l'observatoire des plans

MessageSujet: Re: Amargein [FINI]   Ven 16 Aoû - 11:45

En attente


Bien. Avant que je ne puisse te valider, il y a certains points qui ont besoin d'être améliorés :
1°) Une bonne relecture est clairement nécessaire. Rien que sur ton test RP, tu appelles constamment les avemains "avelains", par exemple.
2°) Ce passage de ton second pouvoir ne me semble pas  clair. "Son atout le plus utile en attaque n'est d'autre que son chant. Amargein met du métal sur les parois de sa gorge pour amplifier la sonorité et pour déstabiliser l'adversaire." Est-ce que ça te permet d'obtenir des sons étranges quand tu chantes où est-ce que ça a un effet 'magique' sur ceux qui l'entendent ?

Ce sont, en gros, les soucis actuels. Une fois cela réglé, tout devrait être ok.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amargein

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 09/08/2013

MessageSujet: Re: Amargein [FINI]   Sam 17 Aoû - 13:22

Je pense avoir bien corrigé tout ce qui était demandé. S'il y a autre chose ?

_________________


♠️Parler:#FF7B1A♠️Penser:#FFBE40♠️


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de l'Æther
Maître du Jeu
avatar

Messages : 171
Date d'inscription : 06/06/2011

MessageSujet: Re: Amargein [FINI]   Lun 19 Aoû - 22:40

En attente


Pour reprendre mon acolyte Observateur, il y a toujours un problème avec les fautes. De nombreux accords passés à la trappe, des confusions é/er et pire encore. Il est vraiment important que la fiche ne comporte qu'un nombre restreint de fautes afin qu'elle soit lisible et appréciable et que nous, Maîtres du Jeu, soyons assurés que les joueurs font des efforts sur ce point très important de l'écriture sur forum RP.

Je suis donc pour une relecture complète de ta part afin d'enlever le maximum de fautes, sans quoi la validation ne sera pas possible. Bon courage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arpenteur.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Amargein [FINI]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Amargein [FINI]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'Origine :: La Fabrique d'Étincelles :: Arpenteurs délaissés-
Sauter vers: