Chronique d'une mue annoncée



 

Partagez | 
 

 Chronique d'une mue annoncée

Aller en bas 
AuteurMessage
Sallah Mandris

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 28/07/2013
Age : 28

MessageSujet: Chronique d'une mue annoncée   Mar 27 Aoû - 21:52

S. Mandris
L'armurier du Chaos


Le nom du reptile

Sallah le raté, le bossu, le difforme, tout juste bon à forger des épées pour les guerriers grands et forts. Sallah l'envieux, le colérique, le sournois, le cruel qui brutalisait les plus faibles en rêvant de renverser l'ordre établi, étouffant, qui faisait de lui le laquais des guerriers. Sallah Mandris vit un jour se réaliser toutes ses espérances, dans la forge où il officiait : il devint la main gauche du Chaos par laquelle toutes les cartes sont rebattues - une main armée d'un sabre qui peut les battre à son avantage.


Épées et Sorciers

Rouge - Chaos
C'est comme une revanche pour Mandris : par son pouvoir il peut modifier l'équilibre des Manas, les rendant fluctuants ou au contraire plus puissants. Ceux disponibles en quantité viennent à manquer, les effets des pouvoirs se modifient autour de lui. Il s'en réjouit et s'en lèche les babines, voyant des Arpenteurs réduits à l'impuissance. Mais il ne contrôle absolument rien. Les modifications sont totalement aléatoires, parfois à son avantage et favorisant parfois son adversaire. Il ne sait jamais ce qu'il risque de déclencher en libérant son pouvoir ou en sortant son arme - il est un élément aléatoire, purement et absolument chaotique.
Artefact - armes
Mandris sait fabriquer des armes, il l'a toujours su. Et il a découvert que les armes qu'il fabriquaient se dotaient de la même capacité que lui - déclenchaient des perturbations dans les pouvoirs des autres. Tout aussi incontrôlables que son propre pouvoir, elles agissent comme dotées de leur propre volonté. Mais elles suivent une ligne de conduite, établie au moment de la fabrication ; en l'occurrence, son sabre augmente la puissance de son pouvoir qui est dirigé contre ses adversaires. Mais l'employer ainsi demande beaucoup d'énergie et de concentration à Mandris. S'il perd le contrôle, le sabre peut à tout moment se retourner contre lui.


Demain les lézards.


  • Mandris déteste son prénom.
  • Il manque totalement de tact et de savoir-vivre - un alligator doué de parole.
  • Il est en possession d'un sabre qui multiplie et canalise son pouvoir.



Vingt mille lieues sous les griffes




Splendeurs et misères des ophidiens


  • Nahircia : une jeune humaine fort dénudée et fort susceptible.



(J'offre une prime aux spécialistes de références et jeux de mots pourris)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Chronique d'une mue annoncée
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Ceux qu'on oublie :: Carnets de Voyage :: Journaux d'Arpenteurs-
Sauter vers: