Denpo Tsepel



 

Partagez | 
 

 Denpo Tsepel

Aller en bas 
AuteurMessage
Denpo

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 25/07/2013
Age : 26

MessageSujet: Denpo Tsepel   Jeu 25 Juil - 20:58

PRÉSENTATION
d'un Arpenteur


TSEPEL DENPO

Surnom/Titre : Le moine ardent
Age Physique : 30 ans
Race : Humain


L’HABIT NE FAIT PAS LE MOINE.

Comme le veut la tradition, l’habit a été conçu par les mains de l’apprenti. Une large bande de tissu qui se décompose en plusieurs pièces assemblées par la suite. La première, pièce principale, est une longue robe à manches longues dont seules ces dernières sont brodées. La seconde est un gilet, au simple tissu est ajouté une couche plus lourde et donc plus épaisse ce qui protège le torse de l’érudit du froid, des coups et bien d’autres choses … Sur la face avant gauche est brodé le symbole du temple, ici le dragon a été choisi, l’idole légendaire du feu. Pour finir la troisième pièce n’est autre que le châle qui se drape autour de la taille pour caler le gilet au plus près du corps. Il permet aussi au moine de cacher certains objets, ou du moins de les maintenir près de lui. Le tout teinté en pourpre, distinction offerte par le maitre du temple.

Pour parfaire la description vestimentaire de l’homme, quatre éléments sont importants. Le premier est le chapeau qui trône inévitablement au dessus de sa tête et dont il se sépare rarement. Chapeau traditionnel de forme conique, il est fait de paille séchée et de feuilles de bambou. La seconde est le collier de perles, huit exactement, qu’il laisse pendre a son cou. Enfin l’un des deux derniers éléments est sa lame effilée, type katana, avec sa petite garde permettant tout juste de protéger sa main et son long pommeau grâce auquel il peut aisément tenir son arme a deux mains. Vient en dernier son bâton de marche, long et solide bout d’un bois étrange, son possesseur connait sa résistance étonnante dont il se sert, à l’occasion, comme d’une arme plus qu’efficace.

Venons-en maintenant à son physique, l’homme est d’une taille raisonnable avoisinant les 6 pieds. Son corps, mat, est musclé et sec, entrainé au combat. Ses cheveux en bataille d’un châtain foncé sont repoussés vers l’avant à cause du chapeau, dont ils dépassent allégrement. Son visage quant à lui est fin et ovale, on peut y découvrir plusieurs cicatrices qui enlaidissent le tout. Un visage peu parfait donc mais dont les yeux sauvent le reste. Ces yeux qui envoutent celui qui y plonge le regard, en clair dangereusement captivant.


Docteur, je crois que j’ai des palpitations ! - ROUGE

Vous avez dit vif à réagir et bouillant de rage ? C’est bien plus que cela. Le rythme cardiaque augmente, encore et encore, a un tel point que cela produit deux effets notables sur son corps.

J’ai chaud, pas vous ? (Célérité) :
L’Arpenteur n’est plus seulement vif à réagir, il dépasse de loin tous les standards en matière de vitesse. Que ce soit en course à pied ou en lutte à l’arme, il dépasse de loin les capacités des meilleurs athlètes mortels ; esquivant, harcelant de coups, fuyant, il est un adversaire redoutable, aussi bien en duel qu’en plein champ de bataille.

Attention, ça brule :
L’Arpenteur, due à sa rapidité et l’accélération de son rythme cardiaque, voit son corps relâcher une chaleur intense. Sa peau devient brulante pour quiconque la touche. Certaines histoires racontent même que des objets pourraient fondre à son contact.
Les effets à long termes de ce pouvoir comportent bien entendu un risque immense pour l’Arpenteur qui risque là une déshydratation mortelle.


ÇA SENT LE ROUSSI, NON ?

Le seul et réel ennemi est ton esprit, garde-toi de ne pas t’y perdre.
Nous méditons pour atteindre le même stade que notre protecteur.
Chaque être renferme en lui un secret, reste encore à le trouver dans cet univers sans fin qu’est l’esprit.

Des phrases que Denpo se repassait sans cesse dans sa tête le soir venu lors de ses entrainements spirituels. Il avait toujours été d’un niveau médiocre en méditation, c’est pourquoi il s’y acharnait. Il repensa à sa longue journée :
Le matin d’abord, par son entrainement physique intense de combat à mains nues. Il avait toujours excellé dans ce domaine, une sorte de don, il ignorait pourquoi. Ses adversaires, ses frères, étaient toujours ravis de se battre contre lui il avait toujours un bon conseil pour eux, et puis ses coups n’étaient pas portés pour blesser.
Particulièrement aujourd’hui où tous étaient conviés à la cérémonie en son honneur.

Au repas, tu troqueras ton habit ocre contre le pourpre.

Si fier, dû à son ancienneté dans le temple le maitre lui avait enfin accordé le vêtement pourpre tant attendu par tous. Plus qu’un simple habit brodé par des mains d’homme, il représentait le temple, son protecteur, sa vie.
Il reçu donc les trois pièces de tissu symboliques et offrit son habit ocre à un nouveau disciple. Si il ne devait ne rester qu’une image de cette journée dans sa tête, il avait souhaité, a ce moment là, que ce soit celle là précisément celle là. Une image heureuse …


Et il était de nouveau là, au centre de son esprit. Un espace blanc, infini, et des chemins bleutés tracés dans le vide. Tellement de chemins, lequel prendre ? Ou chercher ? Il s’y était déjà perdu plus d’une fois, la route avait été à chaque fois plus ardue pour revenir à la réalité. De plus en plus il se sentait happé par quelque chose au fond de lui, chaque jour plus intense. Il était proche de trouver ce secret, il le sentait. Des gouttes de sueur perlaient sur son front et ses membres crispés tremblaient de fatigue, mais l’homme n’était plus alerte de son corps. Soudain sa respiration se fit très irrégulière, son rythme cardiaque s’accélérait un peu plus chaque seconde. Quelques uns de ses frères, qui méditaient tout comme lui dans la salle commune, portèrent un regard inquiet sur lui.

Par là ! Oui, tu n’es plus très loin, je le sais !


L’homme courait à travers les plaines blanches, nues de végétation, juste du sol blanc comme gelé. Aucune lumière n’avait éclairé ces lieux depuis leur création, et l’homme munie de sa lanterne courait, courait. A deux reprises il trébucha sur des obstacles invisibles, à deux reprises il tomba sur cette terre gelé qui lui brula les mains. Mais il avait continué à courir, il voyait comme un point au loin. De toute sa vie, il n’avait vu autre chose que du blanc dans cet espace, une fois les pensées parasites évacuées, il ne devait rien avoir dans l’esprit autre que le protecteur. Rien d’autre, et maintenant il voyait ce point comme une indication. Et il s’était mis à courir, le blanc c’était très vite transformé en des ténèbres terrifiantes. Terrifiantes, oui, car il n’était plus seul. Des bruits étaient aussi apparus, des cris, des gémissements, des lamentations. Son esprit, pour seule défense, avait fait apparaitre une lanterne qu’il tenait maintenant à bout de bras. Et il voyait toujours ce point rouge, qui désormais était son seul objectif.

La chaleur dans la pièce devenait insoutenable, les frères avaient tous stoppés leur méditation. Leur regard était porté sur Denpo, tous se demandaient la même chose : qu’arrivait il ? Le moine en tenue pourpre suait maintenant à grosse gouttes et ne respirait quasiment plus. Un frère s’approcha de lui et essaya de le sortir de sa transe en lui touchant les mains. Bien mal lui en prit, il poussa un cri et se roula au sol, sa main était brulée. Sa main à lui.

Une porte ?

Il était arrivé, là devant lui, une gigantesque porte rouge se dressait dans l’océan de noirceur. Les cris avaient cessés, il se plaça donc, confiant, sur le seuil et inspecta. Des gravures, des symboles auxquels il ne comprenait rien. Il n’avait jamais vu cela auparavant, et puis plus il s’approchait plus il sentait une chaleur l’envahir. Enquis de hardiesse, il toucha la porte. Elle était douce au toucher, contre tout attente, et d’une température agréable. Il s’arrêta cependant, surpris, il lui semblait entendre quelque chose là derrière. Il s’approcha encore et colla son oreille pour discerner le bruit et sa source. Il n’aurait pas dû. Des murmures de haine, un flot de rage jaillit dans son oreille. Interdit, il se jeta de suite en arrière et regarda la porte, béat. Il était bloqué. Que fallait-il faire ?


Ses frères étaient, tous, autour de lui. Le maitre lui-même s’était déplacé, et il regardait son disciple ne sachant que faire. Il avait demandé a ce qu’on stoppe sa transe immédiatement, certain avaient alors proposés a ce qu’on lui jette un seau d’eau glacé. Cela le stopperait à coup sur et refroidirait son corps. Le seau n’avait malheureusement fait qu’empirer les choses. Les exhalaisons avaient augmentées et la pièce était devenue un sauna. Le moine visé par l’eau n’était qu’une pierre chaude. Ne voulant pas créer une panique générale, le maitre assura aux siens que le disciple récemment honoré des vêtements pourpres était en discussion avec le protecteur. Peu le croyait, et beaucoup pensait assister au décès de l’homme pris d’une crise sans précédent.

Une sensation de froid l’envahit un court instant, comme ci quelque chose avait touché son corps. Cette sensation d’une seule seconde le fit frissonner il se rapprocha de la porte pour l’examiner une nouvelle fois. Quand bien même les propos au delà de la porte l’avaient effrayé, il ne pouvait reculer maintenant. Il toucha la porte encore et encore. Et puis sa main s’arrêta sur une excroissance d’un symbole sculpté dans cet étrange matériau. Alors quoi ? Fallait-il presser le symbole pour déclencher l’ouverture ? C’est ce qu’il fit. Et dans un flash rouge il disparu.


Il ouvrit les yeux, le sang accumulé dans ces derniers le rendait presque démoniaque. Il regarda autour de lui. Certain s’étaient évanouis à cause de la chaleur, d’autres, à genoux  regardaient toujours là où il était allongé il y a quelques secondes. Il se leva, facilement et sans effort, les autres regardaient encore au sol. Il s’approcha d’eux, ils semblaient ne pas le voir. Il se sentait différent. Il le savait, sa vie au temple n’existait plus. Ce Denpo était mort. Lui, était … éveillé.



AUTRE

C'est toi l'autre !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de l'Æther
Maître du Jeu
avatar

Messages : 171
Date d'inscription : 06/06/2011

MessageSujet: Re: Denpo Tsepel   Ven 26 Juil - 21:29

Validé


J'aime bien ce moine. Ce test est bien ficelé, correctement écrit. On comprend l'essentiel du personnage et de son histoire. De plus, ses pouvoirs vont très bien ensemble. Son allure est vraiment sympathique.
Bienvenue Denpo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arpenteur.forumactif.com
 
Denpo Tsepel
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'Origine :: La Fabrique d'Étincelles :: Arpenteurs Acceptés-
Sauter vers: